Vous êtes ici

Syphax Airlines : reprise des activité en juillet 2018



0 | 297
National

Mohamed Frikha, fondateur de la compagnie aérienne privée Syphax Airlines, a annoncé la reprise de son activité au cours du mois de juillet 2018.

 

«Syphax va reprendre son activité en juillet et va pouvoir rembourser ses créanciers tunisiens et étrangers ainsi que ses passagers et rembaucher ses employés. (…) Aujourd’hui, l’entreprise est dans le stade de reprise. Elle va pouvoir honorer ses dettes à ses créanciers sur 15 ans, il en sera de même pour Telnet –NDLR qui est aussi l’un de ses créanciers–», a-t-il précisé en réponse à une question au cours de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) pour l’exercice 2017, tenue ce lundi 25 juin 2018 à l’IACE aux Berges du Lac.

Il a rappelé, pour la nième fois, aux actionnaires présents que l’accord du conseil donné aux crédits alloués par Telnet à Syphax partaient d’une bonne intention. Voulant bénéficier de la coopération de Telnet avec Safran et Airbus, il a eu l’idée de créer une compagnie aérienne, d’acheter des avions d’Airbus et de profiter du système de compensation pour le compte de Telnet (5 à 10% sur les 400 millions de dollars du prix des avions). Mais la conjoncture était contre lui, dit-il. Pire, il dénonce même un sabotage. «J’espère que Syphax marquera son retour en force et se portera même mieux qu’avant !», a-t-il déclaré.

 

Régissant à l’intervention d’un actionnaire qui a fait allusion à la Turquie qui serait, selon lui, la cause de sa prise pour cible et de la déchéance de Syphax, Mohamed Frikha a littéralement explosé : «J’ai porté plainte contre les personnes qui ont dit que j’ai transporté des "Daechiens"», a-t-il affirmé. «J’ai une tête à transporter à des Daechiens? », s’est-il indigné en soulignant : «Tous ceux que j’ai transporté en Turquie sont revenus. J’ai la liste des passagers : ils sont tous partis puis sont revenus en Tunisie».

Et d’ajouter en réponse à une interrogation : «Oui, j’ai porté plainte contre Leila Chettaoui, NDLR l’ancienne présidente de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux d’embrigadement dans les foyers de tension– mais, elle a l’immunité parlementaire. Sinon, aucun des Daechiens arrêtés n’a dit qu’il est allé à bord de Syphax. L’aéroport de Sfax est respectable, les Daechiens sont sortis de l’aéroport Tunis-Carthage via d'autres compagnies aériennes ». Pour lui, ce qui a été fait à Syphax Airlines est dû à « des raisons politiques».

 

La compagnie aérienne annoncé début mai 2018 la reprise de ses services durant l’été 2018, après la suspension de ses activités en juillet 2015 suite à des difficultés financières.


Vous avez aimé cette publication? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous :

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google


Haut de page